Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

UN TRAWLER NOMME JADE

par Joël MARC 22 Novembre 2018, 09:33 Jade aspects techniques

UN TRAWLER NOMME JADE

                 Présentation du bateau et de ses aménagements intérieurs.

 

Jade mesure 22 mètres hors tout dont une grande plate-forme arrière extrêmement pratique pour l’accès aux annexes, le débarquement, la pêche, la plongée ou la simple baignade.

4 cabines doubles dont deux avec un lit double Queen size et deux avec deux grandes couchettes superposées.

Il y a 3 grandes douches , 3 WC et 4 cabinets de toilette.

Plusieurs espaces bien disposés à différents endroits permettent de s’isoler tout en bénéficiant de vues imprenables sur la nature environnante: pont avant et Portuguese bridge, grand cockpit arrière, flying bridge et son immense terrasse en teck ou sa timonerie abritée du vent permettant aisément à 6 ou 8 convives de s’asseoir autour d’une belle table rectangulaire sur de confortables coussins.

Le carré  très accueillant et convivial est en contact direct avec la cuisine moderne bien équipée .

La timonerie est équipée des meilleurs outils de navigation offrant une vue panoramique vers le large  tandis qu’une belle salle à manger autour d’une grande table ronde permet aux convives de suivre en direct la navigation et d’échanger avec le skipper.

Travail d'ébénisterie sur Jade.

Travail d'ébénisterie sur Jade.

UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE
UN TRAWLER NOMME JADE

                                    UN TRAWLER POUR LE LARGE

Jade est ce qu'on appelle un "Trawler" ce qui signifie en réalité un chalutier en Américain. A ne pas confondre avec le "troller" qui est un bateau de pêche à la traîne. L'idée de transformer des bateaux de pêche en navires de plaisance ne date pas d'hier . Je me souviens parfaitement du premier bateau de ce type que j'ai eu la chance de voir passer à Nouméa " Zopilot" construit dans les années 90 à Seattle chez Delta Marine et mesurant 70 pieds. Sa coque d'un très beau vert anglais était impressionnante, son étrave élevée dominait le quai , sa timonerie située très en avant était solide et bien protégée des embruns. Ce bateau dégageait une impression de puissance importante. Je l'ai revu souvent par la suite ainsi que ses sister-ships un peu partout autour du monde. C'est en admirant ce bateau que l'idée d'avoir un jour un trawler m'effleura. Le principe de ces bateaux est simple: très robustes, construits comme des bateaux de travail, ils ont en général un seul moteur très fiable et un petit moteur auxilliaire en cas de très grosse panne. Leur carène à déplacement est conçue pour naviguer à une vitesse modérée d'environ 9 nds pour 70 ' mais avec une autonomie atteignant souvent 4 à 5000 milles sinon plus. Le moteur tourne en général lentement vers les 1300 tours et sa consommation très réduite permet une navigation économique. Jade est équipée d'un gros moteur Cummins de 610 cv qui consomme 18litres de fioul à l'heure pour une vitesse de croisière économique de 8 noeuds. Les réservoirs contiennent 13500 litres lui conférant une autonomie théorique de 6000 milles ce qui est énorme. Jade est mon premier bateau à moteur après 4 voiliers océaniques sur lesquels j'ai parcouru aux environs de 200000 milles du Nord au Sud de notre Planète. Je suis en général basé dans le Pacifique et plus particulièrement dans sa partie Sud Ouest , dans cette région magnifique de la Mer de Corail qui englobe la Nouvelle Calédonie où je réside, le Vanuatu, la Nouvelle Zélande et l'Australie. Une immense zone de navigation. Mes voiliers sont tous partis de La Rochelle pour Nouméa soit par Panama soit par le Sud, le Cap Horn et les canaux de Patagonie. Mais partant de Nouméa ou de Nouvelle Zélande il m'est arrivé de traverser le Pacifique pour atteindre Ushuaïa et l'Antarctique, séjourner une an en Terre de Feu, traverser l'Atlantique Sud en faisant une très longue et inoubliable escale en Georgie du Sud, en route pour Le Cap en Afrique du Sud Pays magnifique dont je garde de grands souvenirs. A deux reprises nous avons remonté l'Atlantique faisant escale à Ste Hélène et Ascencion pour visiter le Brésil , toute la Caraïbe dont une belle et longue escale à Cuba. Puis c'était toute la côte Est de l'Amérique du Nord jusqu'à Terre Neuve. Le Maine et la Nouvelle Ecosse sont des joyaux. Quittant Nouméa à d'autres moments j'ai accompli une immense boucle dans le Pacifique , visitant les îles Salomon, la Micronésie et les Mariannes , le Japon et l'Alaska pour revenir par les Marquises et la Polynésie Française, encore de beaux joyaux du Pacifique Sud. Bref, après plus de 40 ans de voile j'ai en quelque sorte viré ma cuti et opté pour le moteur. Il faut dire que je rêvais de retourner en Alaska et en British Columbia , où l'absence de vent l'été fait le bonheur des trawlers et le malheur des voiliers

                Préparé pour le grand large: les modifications apportées .

Amélioration du mouillage principal : nouvelle ancre à grande surface Manson (néo zélandais) très semblable à la Rocna. Pose de 125 m de chaîne à fort grammage (13mm HT) offrant aussi un meilleur grip sur le guindeau. Deux autres ancres (une Delta et une grande Fortress légère) et des lignes de mouillages supplémentaires complètent le dispositif.

Plutôt que d'envisager l'installation d'un deuxième groupe électrogène  plus petit que le 27 KVA installé d'origine et par manque de place dans le compartiment moteur, nous nous orientons vers la mise en place de panneaux solaires.  Montés sur  le toit de la timonerie et  du fly il y a maintenant 13 panneaux solaires invisibles de l'extérieur pour ne pas nuire à l'esthétique générale du bateau.

Parallèlement, tout ce que nous pouvions faire fonctionner en 220V à partir de l'onduleur de 5 kw a été ainsi reconnecté. Un grand progrès pour le confort intérieur car du coup il est inutile de démarrer le groupe pour faire la cuisine, la vaisselle, faire fonctionner le compacteur de déchets ou le gros congélateur à plaques eutectiques.

Révision et simplification de l'électronique et des moyens de communications. Je pense en particulier à l'utilisation du téléphone par satellite Iridium qui nous sert tous les jours pour la météo et les échanges de mails en mer sans avoir à utiliser l'énorme et coûteux système Inmarsat Fleet 77 qui reste en place au cas où.

Installation d’une sauvegarde du système de navigation via un ordinateur marinisé Shuttle. Ce dernier est connecté à un GPS indépendant et à l'Iridium. Il possède sa propre cartographie C-Map sur logiciel Max Sea. Il fonctionne en parallèle avec l'énorme   GB60 Simrad (millésime 2006), complexe et assez souvent en panne les premiers mois. J'ajoute enfin à la panoplie un I-Pad équipé de cartes Navionics pour un prix de revient ridicule et fiable à 100 % !

Renforcement de  l'ensemble des ouvertures. Pose de doubles vitrages amovibles sur toute les glaces exposées en particulier vers l'avant. Présence également d’un vitrage en polycarbonate clair ceinturant la partie avant du fly qui devient ainsi une grande pièce supplémentaire parfaitement abritée

Révision de tous les systèmes hydrauliques dont le système de barre,  la grue, les propulseurs, le guindeau, le Get Home System.

Installation d'un chauffage à air pulsé Eberspächer qui fonctionne à merveille  alors qu'il fallait auparavant inverser la clim à partir du groupe.

Renforcement des fermetures de placards et de coffres car toutes avaient tendance à s'ouvrir inopinément au moindre mouvement de roulis.

Remplacement et doublement des nombreuses pompes de cales ordinaires par des pompes à membrane à gros débit.

Stockage de nombreuses pièces de rechange pour les moteurs et les pompes en particulier. Réassortiment de la caisse à outils afin d'être autonomes pour les pannes les plus fréquentes.

Contrôle de la ligne d'arbre, changement du presse étoupe et des bagues hydrolubes.

Révisions des deux stabilisateurs Wesmar.

Achat d'une annexe plus légère pour accéder aux plages en complément de la grosse annexe Caribe à fond rigide impossible à monter au sec.

 

   
   
  •  
 
Terry Brunton l'engineer et John Begg le boat builder. Jade a été transformée grâce à eux en vrai croiseur hauturier. Ici Terry remet le guindeau à neuf. Et John nous installe dans le cockpit un nouveau placard qu'on pourrait croire d'origine.
Terry Brunton l'engineer et John Begg le boat builder. Jade a été transformée grâce à eux en vrai croiseur hauturier. Ici Terry remet le guindeau à neuf. Et John nous installe dans le cockpit un nouveau placard qu'on pourrait croire d'origine.
Terry Brunton l'engineer et John Begg le boat builder. Jade a été transformée grâce à eux en vrai croiseur hauturier. Ici Terry remet le guindeau à neuf. Et John nous installe dans le cockpit un nouveau placard qu'on pourrait croire d'origine.
Terry Brunton l'engineer et John Begg le boat builder. Jade a été transformée grâce à eux en vrai croiseur hauturier. Ici Terry remet le guindeau à neuf. Et John nous installe dans le cockpit un nouveau placard qu'on pourrait croire d'origine.
Terry Brunton l'engineer et John Begg le boat builder. Jade a été transformée grâce à eux en vrai croiseur hauturier. Ici Terry remet le guindeau à neuf. Et John nous installe dans le cockpit un nouveau placard qu'on pourrait croire d'origine.

Terry Brunton l'engineer et John Begg le boat builder. Jade a été transformée grâce à eux en vrai croiseur hauturier. Ici Terry remet le guindeau à neuf. Et John nous installe dans le cockpit un nouveau placard qu'on pourrait croire d'origine.

Haydon Webster, génial électronicien.

Haydon Webster, génial électronicien.

                                   Caractéristiques de Jade

 

Modèle Selene 66  (2009)

Constructeur Jet Tern Marine (Chine) 2009

Architecte Howard Chen

Longueur hors-tout 22.38 m

Longueur de coque 19 m

Largeur 5,7 m

Tirant d’eau 1.93 m

Déplacement  70 t

Carburant 13 247 l

Eau  2 838 l

Motorisation  610 ch Cummins QSM11

Vitesse maxi 12 nœuds            

 croisière 10 nœuds

économique 8 nœuds

Conso éco  2.3 l/h à 8 nœuds et mer plate

Groupe  Kohler 27 KVA

 

 

   

ACCOMMODATION

  • Nombre de cabines: 3
  • Configuration cabines: 2 Double, 1 Twin
  • Configuration literie: 2 queen, 2 single
  • Nombre d'invités: 4 à 6 (maximum)
  • 2 douches, 3 cabinets de toilette, 2 wc.
  • Cabine équipage: 1 twin (2 single) + 1 douche/1 wc indépendants
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Muller Franz 23/04/2019 12:46

Impressionnant : une véritable usine qui demande des compétences exceptionnelles, une expérience sans pareil, une passion sans laquelle il est impossible d'avancer, un courage extraordinaire pour un but magnifique.
F M

Haut de page